Zéla

Date d’arrivée au refuge : 16/01/2010
Provenance : Bilzen
Date de naissance : + / - 2000
Sexe : ânesse
Taille : + / - 1m
Robe : grise
Signe particulier :   boiterie importante à l’antérieur droit due à un accident au niveau de l’épaule (il restait des traces de cicatrices à son arrivée au refuge) avec pour conséquence une absence totale de poitrail et donc de muscle à ce niveau.
Raison de son abandon : Zéla servait à la reproduction et venait de mettre au monde un nouvel ânon. La personne qui  nous l’a cédée désirait au départ acheter le jeune seul, mais l’éleveur (enfin, si on peut appeler ce genre de « personne » un éleveur !) n’a accepté de vendre le jeune qu’à condition que la mère soit prise également. Zéla et son petit ont donc été accueillis ensemble par leur nouveau propriétaire. Zéla, déjà très affaiblie, a encore allaité son petit pendant 6 mois et au sevrage de ce dernier, elle a été amenée au refuge.

 

Son histoire au refuge : très maigre et très affaiblie à son arrivée, elle ne parvenait pas à se lever seule et elle ne pouvait tenir debout très longtemps. De plus, elle était infestée par les poux et n’avait aucun tonus. Le maréchal-ferrant lui a confectionné un fer orthopédique afin de l’aider dans ses déplacements. Le vétérinaire, après auscultation et soins dentaires, a réalisé une prise de sang dont les résultats n’étaient guère encourageants. Suite sans doute à une ancienne infestation par les vers, sa paroi intestinale est très affaiblie : la transformation et l’absorption des aliments ne se font plus correctement. Donc, malgré son excellent appétit, Zéla reste maigre car elle ne profite pas de ce qu’elle mange. Elle reçoit par conséquent en plus du foin, des grains, des vitamines et des minéraux. Des compléments alimentaires et un traitement homéopathique lui ont été administrés afin de renforcer son système immunitaire. Elle a aussi reçu la visite de Déborah notre ostéopathe qui a prescrit plusieurs exercices afin de l’aider à récupérer.
Pendant de longs mois, nous avons eu très peur pour Zéla tant elle était mal en point et très faible. Actuellement, elle a  un  poids correct (elle est toujours complémentée), son poil est redevenu normal et elle participe à la vie du troupeau en prairie. Sa boiterie est toujours présente et est  d’une intensité variable, mais quand Zéla rentre le soir dans son box, elle n’éprouve pas systématiquement le besoin de se coucher. Dans l’ensemble donc, et à notre plus grande joie, elle se porte nettement mieux et a bon moral.

Zéla est partie rejoindre le groupe de Polo car étant donné son handicap (suite à un accident elle n’a plus de muscle au niveau du poitrail), elle ne se déplace pas beaucoup et a besoin de se coucher régulièrement.  Ainsi, cette petite prairie sécurisée avec accès au box paillé en permanence lui convient tout à fait.  Elle qui a toujours été réticente aux contacts avec l’humain devient beaucoup plus accessible.

 

 

 

 
Son caractère : « Je ne me laisse pas souvent brosser ni caresser, il m’arrive d’ailleurs de donner des coups de pieds si on insiste trop. Vous l’avez deviné, j’ai un caractère bien trempé, mais ne vous imaginez pas que je sois méchante. Ma vie avant mon arrivée à L’Oasis n’a pas toujours été très facile et j’ai dû me construire une carapace pour survivre. Je suis capable d’une grande tendresse ; prenez le temps de m’observer quand je suis près de mon amie Flora…et surtout, aimez-moi telle que je suis ! »

 

 

Etant donné le parage (soins de maréchalerie) spécifique dont elle doit bénéficier en raison de sa descente de boulets, Zéla ne sera jamais proposée à l'adoption et peut donc être parrainée.