IMPENSABLE ! INACCEPTABLE ! LA PRAIRIE DE LA HONTE !

Deux saisies ordonnées par l'Unité du Bien-Etre Animal Wallon (UBEAW) se sont déroulées en même temps, le mercredi 07 février 2018, l'une à Bierwart et l'autre à Raeren.  Six refuges agréés se sont unis afin de pouvoir sauver tous ces équidés (Animaux en Péril, Animal sans Toi...t, Equi'Chance, Le Rêve d'Aby, Help's Animal et L'Oasis des Ânes). 

L'Oasis des Ânes a participé, en collaboration étroite avec le Rêve d'Aby et Equi'Chance à la saisie de Bierwart.

Sur place, nous découvrons 17 ânes et un poney dans un état de grande détresse : appuyés contre un mur, collés les uns aux autres pour lutter contre le froid avec, à quelques mètres, un de leur congénère mort.

Les ânes ont été répartis entre les différents refuges afin de pouvoir tous les sauver. Notre refuge a recueilli 5 de ces malheureux. Maigreur extrême, plaies, poux, pieds non parés et en très mauvais état, prurit, hypothermie, pelage figé par la glace… Voilà le triste constat effectué à leur arrivée.

Les bénévoles du refuge ont donné un nom à ces 5 rescapés de l'enfer.
Un étalon, Sam, + ou – 4 ans ; 2 ânesses présumées gestantes, Rosa, + ou – 4 ans et Capucine, 13 ans ; 2 ânons mâles, Couscous, âgé entre 3 et 6 mois et Noé, âgé entre 3 et 6 mois, ont été vus par notre vétérinaire dès leur arrivée.

Vu leur état catastrophique, de nombreux soins très onéreux sont bien sûr à prévoir : parage, vaccination, vermifugation, puçage/identification, traitement contre les poux, castration pour l’étalon ainsi que plus tard pour les deux jeunes mâles.
Cependant, à cause de leur état de faiblesse, il faudra attendre un peu qu’ils reprennent des forces avant de réaliser la plupart de ces soins.

Tous les dons, si minimes soient-ils, seront les bienvenus. Ce sont la générosité des donateurs et l’engagement des responsables et des bénévoles qui permettent de mener à bien la mission du refuge.

Nous remercions chaleureusement le Rêve d’Aby pour avoir accueilli deux de nos cinq protégés pendant que nous faisions le trajet avec les trois premiers ainsi que pour avoir accepté de partager les photos de l'intervention.

Une belle collaboration entre refuges agréés afin de sauver tous ces équidés.

 

 

 

 

 

Noé

 

 

Rosa

Rosa

Noé suivi de Capucine


Noé

1er retour à l'Oasis

Rosa, Capucine et Noé

Rosa, Capucine et Noé

Noé

Capucine

Rosa

les voilà à l'abri et au sec

 

 

 

Capucine et Rosa


Capucine: ânesse de 13 ans,

Rosa : ânesse de +- 4 ans.

Présumées à nouveau gestantes; toutes les 2 trop maigres + plaies; prurit et pieds en babouche . Vermifugation, traitement parasitaire, vaccinations parage correctif seront programmés progressivement, en fonction de leur état de santé. (+ identification)

S'il ne fait aucun doute que Rosa est bien la maman de Couscous, il n'en est pas de même pour Capucine qui rejette Noé.  Grâce à notre intervention constante et à force de persévérance, elle commence à accepter de lui offrir son lait très précieux étant donné son état de faiblesse.

   

Sam en transit au "Rêve d'Aby"

Sam et Couscous en transit au "Rêve d'Aby"

le second trajet avec Sam et Couscous

Couscous

Sam

   
   

 

Sam, étalon de +- 4 ans. Maigre, plaies, présence de poux, sabots non entretenus et cassés. Il est faible et abattu. Et pour lui aussi toute la batterie des soins de base et la castration sont à prévoir.

 

   

 

Examen vétérinaire pour chacun des nouveaux arrivants + rapport détaillé à renvoyer à l'’Unité du Bien-Être Animal Wallon (UBEAW)

 

Couscous (nom d'accueil à l'Oasis), ânon mâle de moins de 6 mois, maigre (les poils d'hiver camouflent sa maigreur), couvert de plaies.

   

Le petit Noé, en hypothermie sévère, atteint d’un souffle cardiaque et d’une infection respiratoire et en grande faiblesse, grignote un peu chaque jour en espérance de vie.

Couvertures, bandages en fibre polaire aux 4 membres, lampe chauffante, aliments spécifiques, lui ont déjà permis de récupérer quelques degrés de température. Mais rien n’est gagné !  Il est tellement faible qu'il ne peut pas se lever sans notre aide.

S'il ne fait aucun doute que Rosa est bien la maman de Couscous, il n'en est pas de même pour Capucine qui rejette Noé.  Grâce à notre intervention constante et à force de persévérance, elle commence à accepter de lui offrir son lait très précieux étant donné son état de faiblesse.

 


Noé sous lampe chauffante.

   
Nous vérifions plusieurs fois par jour la température de Noé.
Noé est encore trop faible pour maintenir une température corporelle normale.

Noé n'arrive toujours pas à se lever seul car il est trop faible. Il est donc relevé par Muriel à intervalles réguliers (y compris la nuit) afin qu'il puisse chaque fois manger.  Ainsi, il peut reprendre des forces petit à petit. 

A le voir se battre maintenant, on se rend compte que son état de faiblesse était tel qu'il n'aurait probablement pas survécu si la saisie avait eu lieu un jour plus tard...

 
Sam, Capucine, Rosa, Couscous et Noé sont infestés de poux.
L'anti-poux chimique n'a pu être appliqué qu'à Sam car déconseillé chez les ânesses allaitantes et gestantes ainsi que chez les jeunes. Nous utilisons donc un insecticide végétal, non toxique pour l'âne. Comme il n'y a pas de rémanence, il doit être appliqué soigneusement tous les jours pendant trois semaines minimum (cycle du poux).
   
Capucine est soulagée après le passage de Vincent !
  Rosa, 4 ans, n'a probablement jamais été parée. Vincent a eu beaucoup de travail !
   
Muriel ferme bien le manteau de Noé avant sa première sortie Petite sortie en famille pour Capucine, Noé, Rosa et Couscous pendant qu'Alain vide et remet de la paille dans leur box de quarantaine.

 

Le lien se tisse entre le petit Noé et Capucine, sa maman adoptive

 
les vaccinations pour la petite tribu

 

à gauche Capucine, à droite Rosa et Coucous

   
;-) Noé 37°
 

Dès qu’ils ont repris un peu de force, ils ont eu la visite du maréchal-ferrant afin de leur rendre un peu de confort.  Puis, le reste des soins a suivi en fonction de leur état (vaccinations, vermifugation, puçage/identification, traitement contre les poux).  Sam doit encore reprendre un peu de poids avant d’être castré.
Les deux ânesses, Capucine et Rosa, ne sont pas venues en chaleur.  Cette absence de chaleur peut être due soit à une gestation, soit à leur état de faiblesse.  Notre vétérinaire a fait une prise de sang (nouveau test réalisé en France) afin de savoir si elles sont gestantes ou pas. ELles ne le sont pas
Au niveau comportement, ils n’étaient pas du tout habitués à être manipulés et donc fort craintifs mais ils évoluent bien.

   

Revue 2ème trimestre :

Vous avez été nombreux à vous manifester et à prendre des nouvelles de ces cinq rescapés et plus particulièrement de Noé dont le pronostic vital était engagé.  Tous très faibles, épuisés et en hypothermie lors de la saisie, ils ont tout doucement repris des forces au refuge.  Ils sont à présent tous sauvés et plein de vie.  Les deux ânesses (Capucine et Rosa) ne sont pas gestantes malgré une absence de chaleurs.  Elles étaient sans aucun doute trop affaiblies. Les chaleurs sont revenues après 4 mois.
Sam a repris du poids et a pu être castré au mois de mai.  Il est à présent entièrement en ordre et en bonne santé mais, malgré une très belle évolution déjà, il reste relativement craintif avec les personnes qu’il ne connaît pas.  Il doit encore être manipulé car la prise des pieds n’est pas facile en raison de son manque de confiance en l’humain.  Petit à petit, cela viendra.
Capucine et Rosa sont inséparables.  Elles ont toutes les deux repris du poids et ont  à présent un magnifique poil.  Elles sont méconnaissables et il est très touchant de les voir (quand on se souvient d’elles, à bout de forces, pratiquement toujours couchées avec la tête appuyée sur la paille) rejoindre la prairie en trottant. Capucine a un très bon contact avec l’humain.  Rosa est beaucoup plus craintive (un peu comme Sam).  Elle évolue bien mais doit également encore apprendre à donner les pieds correctement.  Les pieds de Capucine et Rosa, en babouches et fortement déviés à leur arrivée, nécessitent encore une prise en charge chaque mois par notre maréchal-ferrant afin de venir à bout des déviations.  Rosa, une fois qu’elle sera plus en confiance avec l’humain, sera également vue par notre ostéopathe car sa démarche n’est pas harmonieuse.
Couscous et Noé, les deux ânons, ont été sevrés et sont maintenant très complices.  Ils vont au paddock en attendant de pouvoir être castrés.  Couscous a été vu par notre ostéopathe car il présentait un problème au niveau du bassin.  On suspecte une blessure antérieure au postérieur gauche suite à laquelle il a compensé et provoqué le déplacement du bassin.  Il devra être revu pour ce problème.  Noé, après avoir lutté pendant plusieurs jours pour survivre, a repris petit à petit des forces.  Il a bien grandi et n’a pas l’intention de se laisser marcher sur les pieds.  Il s’impose dès qu’il s’agit de manger et ne se gêne pas pour bousculer les autres afin d’être le premier.