Naoum


 

Date d’arrivée au refuge : 27 mai 2015
Provenance :
Date de naissance :
Sexe : hongre
Taille :
Robe : brune
Signe particulier : nez « bouchard »

 

Coriandre, Tariq, Naoum et Philippot, sont arrivés au refuge le 27 mai 2015.  Ils provenaient de Tihange.  Ils étaient inscrits sur notre liste d’attente depuis de longs mois, leur propriétaire souhaitant nous les confier suite à des problèmes de santé et des soucis financiers.
Même si la propriétaire nous avait avertis d’un manque de parage, faute de temps, nous étions loin d’imaginer une situation aussi désastreuse ! Leurs pieds étaient dans un état catastrophique !
La souffrance de certains (Coriandre en particulier) était visible et ils se couchaient d’ailleurs régulièrement pour soulager leurs articulations.
Notre maréchal-ferrant est, évidemment, intervenu rapidement.  Si le problème de la longueur a pu être vite résolu, il était évident que les déviations dont souffraient Tariq et surtout Coriandre allaient prendre beaucoup plus longtemps pour disparaître.  Dans le cas de Coriandre, même si les pieds étaient « raccourcis », il avait toujours beaucoup de difficultés pour marcher, car tout était dévié et il n’arrivait pas à poser le pied à plat sur le sol.  Notre maréchal-ferrant a repris les pieds, à chacune de ses visites au refuge (tous les mois), afin de remédier, petit à petit, aux déviations.
Ils n’étaient bien sûr en ordre de rien.  Ils ont donc été vermifugés, vaccinés et pucés.  Notre vétérinaire a estimé leur âge (par la dentition). A leur arrivée, ils étaient âgés respectivement de 14 ans pour Coriandre, 12 ans pour Tariq, 9 ans pour Philippot et 8 ans pour Naoum.
Au niveau comportement, ils n’étaient pas habitués à être manipulés.  Seul Tariq était assez docile.  Naoum et Philippot, fort sur la défensive au départ, ont commencé progressivement à apprécier le contact de la brosse et ne se sont pas montrés trop réticents lors de la prise des pieds.  Par contre, Coriandre se défendait à coup de pieds et ne tolérait même pas le passage de la main ou de la brosse sur son flanc.
Il a fallu beaucoup de temps mais il a fini par nous faire confiance et s’habituer. 
Après trois semaines, nous avons vu le comportement de ces 4 ânes bien évoluer.  Ils étaient beaucoup plus calmes et venaient facilement au contact.  Après leur séjour en quarantaine, ils ont pu rejoindre le groupe des hongres et ils ont pu ainsi bénéficier des joies de la prairie.
Quatre mois après leur arrivée et après plusieurs interventions de notre maréchal-ferrant, leurs pieds étaient méconnaissables et ils arrivaient à marcher correctement et même à gambader en prairie…

     
   
     
     
 
 

 

 
 

30 décembre 2015
Ils continuent à bien évoluer mais le travail est loin d’être fini.

si Coriandre et Naoum viennent facilement au contact pour se faire caresser quand ils sont en liberté, pour les manipuler, c’est plus difficile.

 

     
 

Naoum 2017