Martin

  

Raison de son abandon : Martin se trouvait dans un centre de loisirs et de vacances où il ne bénéficiait d’aucun soin. Les personnes sensées s’en occuper prétendaient qu’il était méchant ! Coups de bâton et entraves étaient, d’après elles, le seul moyen d’approcher Martin ! Les vacanciers lui donnaient à manger à travers la clôture : c’est  le seul contact positif qu’il avait avec l’humain ! C’est suite à une plainte d’un de ceux-ci que nous avons pu récupérer cet étalon qui n’avait jamais été habitué à être manipulé. Il avait des pieds dans un état lamentable et se déplaçait difficilement. 

 

 

 

 

Son histoire au refuge :
A son arrivée au refuge, c’est le maréchal-ferrant qui, vu l’urgence de la situation, est intervenu en premier lieu. Puis, il a été vacciné, vermifugé et ensuite castré. Castration qui nous a fait une belle frayeur. Alors qu’il était encore sous anesthésie, Martin s’est mis brusquement debout sans signes de réveil ! Même endormi, il ne parvenait pas à faire confiance…et à lâcher prise…

Martin a montré très longtemps des signes de grande nervosité voire d’agressivité : il se tapait la tête contre les murs au point de se blesser au niveau des arcades sourcilières, il se cabrait, il ruait, il mordait et avait la fâcheuse tendance à nous écraser contre les murs. Par contre, il marchait très bien en longe.
Petit à petit, Martin nous a autorisés à le brosser, à rentrer dans son box sans qu’il manifeste de l’agressivité. Au niveau de la prise des pieds, il a bien évolué même s’il se cabrait pour les antérieurs. Cependant cette partie des soins nécessaires chez un âne reste toujours un aspect délicat pour Martin. Il faut qu’il soit mis en présence d’une personne en qui il a confiance.  Muriel, qui a investi beaucoup de temps dans sa sociabilisation, demeure SA personne de confiance !
Il faut noter aussi que Martin a pris sous son aile un jeune âne lorsqu’il est arrivé au refuge. Il s’agit d’Ulhan. Uhlan est un âne calme et apaisé et sa présence contribue pour beaucoup aux progrès de Martin. Ils forment depuis pas mal de temps un très beau duo…inséparable !
Le lourd passé d’âne « laissé pour compte », a certes laissé des traces chez Martin au niveau de la confiance, mais il est fréquent -quand il est de bonne humeur- qu’il vienne réclamer des câlins et des caresses.

 

Martin peint par Marte Hameleers

Son caractère : même s’il n’y a pas de dominant chez les ânes, on peut dire que Martin a un caractère fort ! Plutôt que l’imputer à son passé, tournons-nous vers l’étymologie de son nom et sa signification. Mars, dieu de la guerre chez les Romains, est à l’origine de Martin. Ce patronyme correspond à des êtres partagés entre l’intérêt pour les autres et le désir d’être reconnus et d’occuper la 1ère place,  ce qui se manifeste parfois par une certaine nervosité ou impatience ! N’est-ce pas là le portrait tout craché de Notre Martin ?

 

Date d’arrivée au refuge : novembre 2008
Provenance : Houthalen
Date de naissance : + ou - 1995
Sexe : hongre
Taille : + ou – 1,05 m
Robe : brune avec bande cruciale
Signe particulier : malgré un passé de souffrances, il  retrouve progressivement  confiance en quelques personnes