Marcel

Marcel est un hongre âgé d’environ 12 ans de couleur gris blanc.  Il vient de Bierset et ses propriétaires avaient fait appel au refuge car, depuis six ans, ils avaient du mal à le gérer au niveau caractère.  Il se montrait nerveux et très imprévisible. Marcel, avant d’arriver chez eux, se trouvait chez un marchand… de volailles et avait déjà été vendu plusieurs fois puis revenait chaque fois revenu au point de départ. 
Soucieux de son avenir, leur souhait était que Marcel puisse être pris en charge définitivement sans encore subir des changements constants de propriétaires.  Ils nous avaient signalé qu’il se blessait régulièrement et qu’ils avaient l’impression qu’il ne voyait pas bien.  Ils ont fait appel à plusieurs vétérinaires mais aucun d’entre eux n’a vraiment pris la peine de s’intéresser au problème.
Après avoir patienté plusieurs mois sur notre liste d’attente, Marcel est arrivé au refuge le dimanche 16 février.  Comme chaque nouveau venu, il a été placé en quarantaine.  Notre maréchal-ferrant est intervenu assez vite car ses pieds (surtout les postérieurs) avaient un besoin urgent de parage.  Sinon, il était en ordre au niveau vaccins, vermifuges et puçage/identification (eh oui, c’est rare mais ça arrive).

 

Au début, il s’est montré plutôt calme et facile à manipuler.  Lorsqu’il y a plus d’agitations ou de bruits divers autour de lui, il devient alors beaucoup plus nerveux. 
Malgré le fait qu’il ne se cognait pas dans le box et qu’il percevait les obstacles, il semblait évident que Marcel avait un sérieux problème de vue et évaluait mal les distances.  Il réagissait très fort aussi aux différences de luminosité (lumière artificielle le soir) et restait dans le fond de son box lorsque le soleil était présent.  Son comportement était très semblable à celui de Polo lors de son arrivée au refuge. 
Notre vétérinaire est venue le voir et a bien confirmé ce que pensait ses anciens propriétaires : il ne voit pratiquement plus et souffre d’une importante cataracte.  On parle également dans ce cas d’uvéite chronique.  La cause est souvent une affection non soignée et une importante réaction immunitaire.  Malheureusement, ce type de dégénérescence ne peut être stoppé et abouti à terme à la cécité, comme c’est le cas pour notre brave Polo.  Mais notre expérience prouve qu’ils peuvent très bien vivre heureux avec ce handicap si les conditions d’accueil sont bonnes.

Maintenant que nous sommes fixés sur sa maladie, nous prévoyons de lui offrir un espace bien à lui, avec Polo notamment, afin qu’il puisse aussi évoluer en toute sécurité dans un endroit adapté et ainsi mener une vie normale entouré des siens.

 

2ème trimestre : des nouvelles :

Marcel a rejoint notre refuge le trimestre dernier. Il s’agit de l’âne qui souffre d’une importante déficience oculaire (uvéite chronique). Après sa période de quarantaine, il a donc été décidé de lui faire une place auprès de Polo (notre âne aveugle) étant donné que son cas est similaire et que l’espace chez Polo est adapté pour ce type de handicap ainsi que pour les ânes qui se déplacent peu. La solution trouvée a été de permettre à Picotin de rejoindre la prairie juste à côté à savoir le groupe des « calmes » (ânesses et hongres) afin de libérer une place pour Marcel. Au final, Picotin est plutôt content de pouvoir gambader sur une plus grande superficie. C’est vrai qu’au départ, il avait été mis avec Polo pour lui tenir compagnie mais Picotin ne souffre d’aucun problème de mobilité, c’est donc bien mieux ainsi.
Marcel s’est très vite habitué à son nouvel environnement. Il se montre très calme et câlin avec nous ainsi qu’avec ses compagnons actuels, Polo, Rocco et Zéla. Ils sont ainsi tous bien « cool », ils peuvent sortir à leur guise et sans être bousculés et se reposer sur un bon lit de paille quand ils le souhaitent. L’agrandissement de leur prairie est prévu pour bientôt et constitue une priorité dans nos travaux.

 

Vu sa situation, Marcel ne sera jamais proposé à l’adoption afin de lui éviter à nouveau un changement.  Il fera ainsi partie de nos résidents à vie et pourra donc être parrainé.  Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas, il a besoin de vous ! 

Merci d’avance pour lui.

  Date d’arrivée au refuge : 16 février 2014
Provenance : Bierset
Date de naissance : +- 2002
Sexe : hongre
Taille : 1m20
Robe : grise rouan
Signe particulier : malvoyant