Flocon

 

 

1er juin

a donné naissance à

Flocon le 1er juin 2012

C’est au petit matin du 1er juin qu’il a vu le jour. Tout s’est passé sans problème. Il a juste fallu guider plusieurs fois le petit au début pour téter car il avait du mal à trouver le pis de maman malgré l’insistance et les « poussettes » de cette dernière. La surprise a été la couleur de sa robe. Il est tout blanc avec quelques petites tâches rousses par endroit. La corne des pieds est blanche également.
Après s’être assurés que tout allait bien et effectués les premiers soins essentiels (désinfection du cordon, visite du vétérinaire pour le sérum,…), nous avons fait appel aux propositions pour lui trouver un nom. Les votes ont été en faveur de Flocon qui a donc été retenu.
Flocon est donc devenu en moins de 24 heures l’attraction du refuge, tout le monde voulait le voir. C’est vrai que, mis à part les ânesses récupérées gestantes, il n’y a jamais de naissance à l’Oasis. Lors des permanences, les appareils photos chauffent, même les voisins s’y sont mis.
C’est agréable de le voir gambader en prairie avec sa maman, il fait des petits bonds, galope le plus vite possible (ventre à terre comme on dit), lance ses postérieurs puis… gros dodo ! Eh ! C’est que ça fatigue toutes ces activités !

 

 

2 juin

 

 

10ème jour

 
 
 
 

17ème jour

Flocon fait son cinéma sous l’oreille attentive de sa maman

 

 

 

Flocon 2 mois

Flocon trois mois

 

Flocon grandit, ça c’est sûr. En sagesse ? Pas vraiment ! Comme tous les jeunes de son âge, il commence à tester toutes sortes de choses. Mais, je vais vous dire ce qu’il aime par-dessus tout : les permanences et les nombreuses allées et venues des visiteurs. Il adore aller charmer tous les nouveaux bipèdes qui entrent dans la prairie. Il court dire bonjour à tout le monde, passe d’un groupe à l’autre et surtout espère recevoir un maximum de caresses et bien sûr… cela ne se fait jamais attendre. Oh ! Comme il est mignon ! Comme il est beau ! Et, il est si gentil !

Flocon 4 mois

 

Le sevragede Flocon s’est fait tout en douceur.  Vers 8 mois, Flocon a commencé à prendre de plus en plus de distances par rapport à sa mère.  Il cherchait également à jouer avec d’autres ânes.  Sa mère, quant à elle, le repoussait de temps à autre.  C’était le bon moment et ils étaient tous les deux prêts pour le sevrage.  Quelques heures par jour, Flocon est allé rejoindre le groupe de hongres dans la prairie voisine.  Il pouvait ainsi toujours voir sa mère mais n’avait plus un contact direct.  Il pouvait par contre faire quelques « petits » galops avec les autres ânes.  Progressivement, nous avons augmenté le nombre d’heures jusqu’à rester toute la journée avec l’autre groupe.  Il retrouvait alors sa mère la nuit.  Puis, nous avons encore diminué petit à petit jusqu’à une séparation complète la nuit également.  Actuellement âgé de 10 mois, il est sevré mais voit encore sa mère en prairie de l’autre côté du fil et, la nuit, ils sont dans deux box séparés mais l’un à côté de l’autre.  Je suis tout à fait contre la pratique du sevrage brutal qui a bien souvent comme conséquence des troubles psychologiques chez le jeune comme chez la mère ; sans compter aussi le changement radical d’alimentation qui n’est pas sans risque non plus.  Ici, Flocon a pu s’adapter en douceur et la diminution de la production de lait s’est faite aussi naturellement pour Nymphe.  Même si maintenant Flocon a bien pris son indépendance, le lien avec sa mère est pour l’instant toujours bien présent.  Ils se « papouillent » encore à travers la clôture de temps en temps.  Nymphe surveille aussi du coin de l’œil ce que fait son « petit ».   Mais, ils sont tous les deux « bien dans leur tête » et tout à fait sereins.  La prochaine étape pour Flocon sera la castration dès que celle-ci sera possible.

     
 

Date d’arrivée au refuge : 1 juin 2012
Provenance : né au refuge (fils de Nymphe arrivée gestante)
Date de naissance : 1 juin 2012
Sexe : hongre
Taille : en croissance
Robe : blanche
Signe particulier : sabots blancs

     
 

Flocon a été castré le 19 novembre 2013.  Castration qui n’a pas été de tout repos et qui m’a valu quelques cheveux blancs dans les jours et les semaines qui ont suivis.  Les saignements sont restés présents pendant plus de 15 jours et d’une importance supérieure à la normale.  L’inflammation était aussi impressionnante.  Heureusement, Flocon est resté super gentil et confiant ce qui m’a donc permis de faire les différents soins post-opératoires sans stress pour lui.  Le plus dur étant de ne pas lui communiquer mon propre stress.  Même si la castration est une opération très courante et bien maîtrisée par les vétérinaires, il ne faut pas oublier qu’elle n’est pas sans risque.  Malgré le nombre important de castrations déjà pratiquées au refuge, elles sont pratiquement toutes différentes en fonction des ânes.  La réaction des ânes à l’anesthésie n’est pas la même pour tous ainsi que le post-opératoire.  Mais, je vous rassure tout de suite, il va bien à présent.  Il a retrouvé ses compagnons de pré après trois semaines d’isolement.  Tout est cicatrisé et ce n’est plus qu’un mauvais souvenir.

  5 ans