Dana

Date d’arrivée au refuge : 18/03/2009
Provenance : elle provient d’un centre d’accueil pour personnes trisomiques
Date de naissance : 2005
Sexe : ânesse
Taille : + / - 1,05m
Robe : grise avec bande cruciale
Signe particulier :   a développé la forme nerveuse de la rhino-pneumonie, maladie virale grave, qui a atteint le système nerveux central et provoqué une paralysie progressive démarrant au niveau de l’arrière-train  (la paralysie concerne aussi  le système urinaire et intestinal).

Raison de son abandon : Dana est restée paralysée et couchée  pendant 6 semaines. Elle devait être relevée et maintenue debout quotidiennement pendant 3 heures. Malgré les traitements lourds et l’ampleur de la pathologie, sa propriétaire s’est battue, motivée par l’appétit de vivre manifesté par Dana. Elle a fini par pouvoir tenir debout seule (mais elle devait parfois être encore aidée), ses fonctions internes se sont remises en route. Cependant les séquelles de la maladie étaient bien présentes : une grande faiblesse, des chutes fréquentes dont elle ne parvenait pas à se relever seule. Outre une déviation de la colonne vertébrale, les membres n’étaient pas coordonnés et ce manque de coordination lui conférait une démarche de « crabe ». Le Centre ne pouvait pas la garder vu l’encadrement spécifique qu’elle réclamait 7 jours sur 7 et sa propriétaire l’a donc confiée au refuge.

 

 

 

 

   

 

VIDEO

Son histoire au refuge : comme tout avait été tenté en médecine allopathique, nous nous sommes tournés vers les médecines alternatives pour essayer de remettre en place les connexions nerveuses qui faisaient défaut : homéopathie, vitamines / minéraux, séances d’acupuncture, Fleurs de Bach, Reiki. Grâce aux généreux donateurs, nous avons acquis un palan et des sangles afin de pouvoir travailler sans risques sur ses pieds. Nous travaillons « mécaniquement » avec elle afin de lui réapprendre à marcher droit. Marie a suivi une formation en TTouch et l’application régulière de ces techniques permet à Dana de gagner en tonus musculaire et de marcher de plus en plus droit. Pour apprécier les immenses progrès de Dana depuis son accueil au refuge, il suffit d’aller sur le site de L’Oasis et de visionner la vidéo : elle vaut tous les discours. Si dans les premiers temps après son arrivée, Dana restait un peu à l’écart (sans doute de peur d’être bousculée), elle est maintenant toujours au centre du groupe. Elle s’est liée d’amitié avec Chourique et Salvia ; elles forment un beau trio. Les progrès acquis dans sa motricité lui permettent de gambader avec les autres et ce même sur un sol gelé ou enneigé. Actuellement, un des postérieurs pose toujours problème au niveau de la marche, mais elle parvient à prendre appui dessus. L’évolution de Dana a dépassé toutes nos attentes : elle est parfaitement autonome et peut suivre les autres.
Dana est dotée d’une voix puissante et sonore : il faudrait être sourd pour ne pas savoir qu’elle a faim ou qu’elle est en chaleur !

Son caractère : à une voyelle près, Dana porte le prénom d’une princesse… C’est une ânesse très douce, attentive et à l’écoute de tout ; malgré son handicap, elle respire la joie de vivre. Sa démarche « chaloupée » n’est pas due à l’ivresse, si ce n’est celle d’avoir retrouvé une certaine autonomie. Ce n’est pas sans raison si Marie l’appelle « sa Danette », c’est une crème d’ânesse.