Kirikou et Ben

 

 

Quand on se lève le matin, on est parfois bien loin d’imaginer la journée qui nous attend.  Le matin de ce vendredi 14/04/2017, la journée commence pourtant comme celle de la veille.  Préparation des bols de vitamines/minéraux de nos pensionnaires et distribution de ces derniers quand nous sommes interrompus par un appel téléphonique d’un inspecteur de l’Unité du Bien-Être Animal en Wallonie.  Une saisie est prévue à 14h dans les Ardennes.  Il y a entre autres deux ânes à prendre en charge.  Trouver un transport de manière aussi rapide s’avère mission impossible et, comme c’est malheureusement trop souvent le cas, nous ne sommes pas très nombreux pour les soins au refuge.  Heureusement, nos amis de chez « Animaux en Péril » à Meslin L’Evêque acceptent gentiment de descendre avec un van afin d’aller chercher les deux ânes et de les ramener chez nous.  Ouf !  Mille fois merci pour leur aide.  Finalement, sur place, en dernière minute et afin d’éviter la saisie, le propriétaire décide de céder les animaux.  Après plus de deux heures de route, les deux ânes rebaptisés Kirikou et Ben arrivent enfin au refuge.  En plus des deux ânes, il y avait également 3 poneys et 15 chiens respectivement pris en charge par Animaux en Péril (1 poney), Equi Chance (2 poneys) et Sans Collier (15 chiens).  Tous les animaux ont pu être sauvés grâce à une bonne collaboration entre refuges agréés.  Si l’état des trois poneys et d’un des ânes  semble acceptable, l’état de santé du deuxième âne (Ben) arrivé chez nous inspire les plus vives inquiétudes.    Il ne peut tenir longtemps debout tant l’état de ses pieds est catastrophique. Son état général est également alarmant.  Il est cachectique (état de maigreur extrême, dernier stade avant la mort).  Françoise, notre vétérinaire arrive rapidement. Le pronostic vital est engagé.  Outre les pieds et la maigreur, son rythme cardiaque est beaucoup trop élevé et sa respiration très accélérée.  Son poil est couvert d’excréments séchés et, sous les coûtes, des plaies à vif ainsi qu’un gros abcès cutané.  Tout est mis en place pour tenter de sauver Ben (né en 2000).  Il est réalimenté progressivement, notre maréchal-ferrant intervient une nouvelle fois en urgence.  Tous les soins sont donc espacés en fonction de son évolution et de sa récupération (vermifuge, vaccination, dentisterie,…).  Et… Ben, tout doucement, commence à reprendre le dessus.  Pendant ce temps, Kirikou, dont le principal problème était un manque de parage, avait eu la visite du maréchal-ferrant.  Il a également été vermifugé, vacciné, identifié et… castré.  Il était en effet toujours étalon et d’ailleurs responsable de nombreuses morsures sur Ben.  Même s’ils vivaient ensemble précédemment, je les avais séparés (dans deux box mitoyens) à peine une heure après leur arrivée en raison de l’agressivité dont il faisait preuve envers Ben.  Quelques semaines après la castration, Kirikou (né en 2008) était déjà bien plus calme et il a pu rejoindre le groupe des hongres et profiter de la prairie.  Ses pieds nécessitent encore quelques soins mais il marche tout à fait normalement et est en parfaite santé.
Ben, quant à lui, apprécie le confort de son box et ne manifeste pas du tout l’envie de sortir.  Au fil des semaines, si la marche est toujours une opération délicate pour lui, il reprend des forces et il apparait plus tonique.  Son rythme cardiaque est redevenu normal. Sa respiration, elle,  restait un peu plus élevée que la normale (ce qui pouvait être un signe de douleur en raison de l’état de ses pieds).  Un jour de canicule, sa respiration était à nouveau plus difficileet  cela nous a alerté.  La vétérinaire a donc fait une échographie des poumons et il est apparu qu’aux deux poumons, l’avant ne fonctionne plus.  Par contre, le reste des deux poumons est tout à fait normal.  La cause la plus vraisemblable serait les séquelles d’une ancienne pneumonie à laquelle il aurait miraculeusement survécu chez ses anciens propriétaires.  Après cinq semaines aux petits soins, Ben a manifesté l’envie de sortir de son box.  Il a donc quitté le box de quarantaine pour prendre place dans un des box au côté du groupe des plus âgés et des résidents à vie.  Trop faible encore pour suivre le groupe en prairie durant la journée, il peut actuellement profiter des belles journées ensoleillées au grand air, dans le paddock herbeux qui jouxte la prairie.  On peut parler d’une vraie renaissance.  Si sa démarche n’est toujours pas aisée (il va falloir attendre une repousse complète du pied et encore de nombreuses interventions du maréchal-ferrant), il est beaucoup plus souvent debout, il a bon appétit, son poil est entièrement nettoyé et toutes les plaies cicatrisées.  Il brait dès qu’il nous voit et manifeste clairement sa joie de vivre. 

Le choc des photos...pas besoin de mots

   
  Ben lors de la saisie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sous la boue et les excréments séchés .... la peau à vif, des plaies,

 

Vincent a une nouvelle fois des merveilles !
Il a paré les pieds de Ben jeudi et fait des découvertes impressionnantes (dont un énorme abcès à l'antérieur droit.

 

 

     
Ben est encore souvent couché. Besoin de soulager ses pieds et ses tendons.
 

 

 
Les bénévolesse relayent pour gagner du terrain sur la boue et les excréments séchés .. et soigner les plaies de BEN
 

 
Ben mange avec bon appétit et aura aussi besoin des soins de la dentiste pour que la mastication soit plus facile.
diagnostic vétérinaire à son arrivée : manque de soins en tous genres et dénutrition, cachexie extrême
 

 

 

Couché ou debout, BEN mange son Pré-Alpin

     
 

Soins dentaires pour Ben et Kirikou. Ces soins sont possibles maintenant que Ben a un peu plus de force. Râpage de tous les surdents et correction de quelques irrégularités gênant la mastication.

Dans son cas, il y avait des pointes d'émail (surdents), c'est à dire des petites pointes qui se forment sur les bords externes des maxillaires (prémolaires et molaires supérieures) et sur les bords internes de mandibulaires (prémolaires et molaires inférieures). Ces pointes irritent et blessent les joues et la langues rendant la mastication pénible.


     
 

Ben sort quelques heures par jour dans le paddock!

 

     

Ben août 2017

 

 

     
     

 

KIRIKOU

 
     
 
     
 
    Les pieds de Kirikou sont parés !
Kirikou a été castré le 5 mai. Le lendemain marche post-opératoire dans le chemin longeant la prairie.  

 

  Kirikou veut impressionner les voisins !
     
   

Kirikou août 2017

     
     
     
     
 

Tout don est le bienvenu !

IBAN BE55 0014 4824 3544 - BIC GEBABEBB

   

 

et déjà un immense merci à toutes et tous qui avez déjà réagi…